Longue vie au Petit Prince !

Quand j'étais petite, mon père me lisait souvent des histoires avant que je m’endorme. Je me souviens que, pendant plusieurs semaines d’affilée, on est resté sur les aventures du Petit Prince, le dégustant avec parcimonie pour en faire durer le plaisir.. Mon père qui l'avait reçu en cadeau de sa grand-mère quand il était enfant, voulait partager avec moi la beauté de ce texte et de ses délicates aquarelles. Des décennies plus tard, j’ai encore en mémoire certains passages du livre. Et je ne suis pas la seule : le Petit Prince est l’ouvrage littéraire le plus traduit du monde. Qu'est-ce qui, dans cette histoire, a su toucher le cœur des lecteurs depuis si longtemps ?

Sans doute as-tu déjà croisé, lu, offert ou raconté Le Petit Prince. C’est fort probable puisqu’il s’agit du livre le plus traduit dans le monde après la Bible. Un véritable phénomène d’édition que ce Petit Prince, publié à ce jour dans plus de 500 langues ou dialectes et qui, depuis sa naissance, séduit chaque année des millions de lecteurs.

Films, dessins animés, série TV, bandes dessinées, parc d’attraction, musées, expositions, boutiques spécialisées et produits dérivés… Le Petit Prince est devenu une marque à part entière dont le succès florissant ne se dément pas.

Les débuts du Petit Prince

Sais-tu qui était Antoine de Saint-Exupéry, le père du Petit Prince ? La réponse est à l’image de ce Français touche-à-touche : écrivain et dessinateur, Saint-Ex‘ a également été pionner de l’aviation, pilote, civil et militaire, aventurier casse-cou, écolo avant l’heure, humaniste, dessinateur et poète mais aussi journaliste engagé et combattant.

Né en 1900, Antoine de Saint-Exupéry se fascine pour l’aviation et à 12 ans, fait son baptême de l’air. En 1922, il fait son service militaire dans l’aviation et y obtient son brevet de pilote.

Pilot or mechanic in a full flight gear checks the propeller of his retro military aircraft before the flight.

Ses autres passions, la littérature et la peinture, c’est à sa mère qu’il les doit. Son premier livre, Courrier Sud, paraît en 1929 alors qu’il vit en Argentine, pilotant des avions qui transportent le courrier entre le continent américain et l’Europe. Vol de Nuit publié en 1931 lui vaut une notoriété immédiate auprès du grand public, ainsi que le Prix Femina, l’un des plus prestigieux prix littéraires en France.

Le Petit Prince a 2 lieux de naissance et 2 dates de naissance : il voit le jour une première fois à New York en 1943 alors que son auteur est en exil en Amérique, depuis 1940. C’est là qu’il fait la connaissance d’un éditeur newyorkais qui lui propose d’écrire un conte pour enfants qu’il entend publier pour Noël.

C’est de cette étincelle que va naître Le Petit Prince. Ce livre, illustré par des aquarelles de la main de l’auteur, paraît tout d’abord en anglais, puis à titre posthume en France, en 1946. Antoine de Saint-Exupéry ne saura rien de l’incroyable succès de son oeuvre : il meurt lors d’un vol de routine, son avion s’abîmant en mer au large de Marseille : s’agissait-il d’un suicide, d’une défaillance technique ou d’une attaque ennemie, le mystère reste entier.

L’histoire du Petit Prince

Le Petit Prince vit sur une minuscule planète, appelée Astéroïde B 612, dont il s’occupe avec grand soin : il fait chaque jour le ménage autour de ses 3 volcans, il veille à ce que les dangereux baobabs ne se cachent pas parmi les herbes. Ces gigantesques arbres africains si majestueux sur la planète Terre feraient éclater la toute petite Astéroïde B 612.

Et il est amoureux, amoureux fou d’une rose qui a poussé du jour au lendemain, comme par magie, sur sa planète. Mais cette rose, vaniteuse et capricieuse, vient bouleverser la vie bien ordonnée du Petit Prince. Celui-ci décide alors de partir visiter les planètes voisines pour voir s’il ne pourrait pas y trouver quelque chose ou quelqu’un qui l’aiderait à comprendre sa rose.

Il visite ainsi différents astéroïdes et, sur chacun, fait une rencontre insolite : un monarque absolu, un vaniteux, un alcoolique, un businessman, un allumeur de réverbères, etc. Mais aucun d’entre eux ne l’aide à comprendre sa rose.

La septième planète qu’il visite, c’est la Terre. Il y croise un serpent, un renard philosophe, une fleur à 3 pétales, etc. C’est aussi sur la Terre qu’il va faire la connaissance d’un aviateur qui est en panne au beau milieu du désert et à qui il raconte sa quête et ses dernières aventures. L’aviateur, c’est aussi lui qui nous relatera cette histoire.

L’aviateur, c’est Antoine de Saint-Exupéry.

Le Petit Prince finira par retourner sur sa planète, riche d’un savoir qui lui permettra de chérir sa rose à sa juste valeur.

Le Petit Prince, un business florissant

En 2023, Le Petit Prince aura 80 ans, aux États-Unis tout au moins. Et depuis sa naissance, son succès ne s’est jamais démenti. Plus de 200 millions d’exemplaires ont à ce jour été vendus dans le monde, il s’en vend chaque année plus de 5 millions.

Le tout dans plus de 500 langues et dialectes : du coréen au bambara, de l’allemand de Berlin à celui de Munich, du grec ancien au klingon… cette langue extraterrestre parlée par des personnages de Star Trek : Intitulé Ta’Puq Mar, cette nouvelle version du livre de Saint-Ex‘ a remporté le Deutscher Phantastik Preis, un prestigieux prix littéraire allemand

Le Petit Prince n’a pas fini de nous étonner.

Pourtant, les droits d’auteurs sur les livres vendus ne rapportent guère aujourd’hui… sauf en France ! En effet, Le Petit Prince est désormais libre de droits dans quasiment tous les pays parce qu’il fait désormais parti du domaine public.

Mais pas dans l’Hexagone… Chez nous, les oeuvres d’un héros sont protégées pendant 88 ans et 120 jours (ne me demande pas comment on en est arrivé à ce savant calcul) et Antoine de Saint-Exupéry étant considéré comme « Mort pour la France », on pourra seulement partager, copier et adapter Le Petit Prince à partir de 2032.

De toute manière, le vrai jackpot provient moins des livres que des produits dérivés : jouets, vaisselle, vêtements, sacs, mais aussi stylo Mont Blanc, carnet Moleskine, montres IWC, figurine Playstoy ou la chaîne hôtelière Sofitel...

Et si jamais tu es de passage à Paris en ce moment, pourquoi ne pas aller au Musée des Arts Décoratifs où se tient jusqu’à la fin du mois une exposition inédite autour du manuscrit original du Petit Prince qui, jusqu’à présent, n’était jamais sorti de la Morgan Library & Museum de New York.

Des citations à déguster, à méditer

  • On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux.
  • Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité.
  • C’est véritablement utile puisque c’est joli.
  • Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais très peu s’en souviennent.
  • Les hommes n’ont plus le temps de rien connaître, ils achètent des choses toutes faites chez des marchands. Mais comme il n’y a pas de marchands d’amis, les hommes n’ont plus d’amis.
  • C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.
  • C’est folie de haïr toutes les roses parce qu’une épine vous a piqué, d’abandonner tous les rêves parce que l’une d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.