L’histoire véridique de la French Connection 

L’histoire véridique de la French Connection 

La French Connection, tel était le nom donné au réseau international de trafic de drogue qui, émergeant à la fin des années 60, s’est poursuivi au moins jusqu’en 1980. On estime que dans les années 70, ce sont quatre héroïnomanes sur cinq en Amérique du Nord et en Europe qui s’approvisionnent grâce à la French Connection….

Langue nationale, langues régionales, dialectes, patois… Mais de quoi tu me parles exactement ?

Langue nationale, langues régionales, dialectes, patois… Mais de quoi tu me parles exactement ?

La République française est un État qui a fait du centralisme linguistique une vertu, focalisée sur sa langue nationale : le français. La Constitution stipule d’ailleurs que « La langue de la République est le français » (Article 2 de la Constitution française, révision de 1992). Elle y a mis le temps, mais la République reconnaît aujourd’hui des langues et des dialectes régionaux, tels que l’alsacien, le breton, le corse, l’occitan, le basque, le catalan, le flamand, le créole…

Grasse, Capitale Mondiale des Parfums

Grasse, Capitale Mondiale des Parfums

Grasse a eu du flair quand, il y a cinq siècles, elle s’est lancée dans la création de parfums. Un univers de fragrances qui reste encore aujourd’hui la source de sa richesse et fait le bonheur de ses visiteurs. Le parfum, voilà ce qui constitue l’essence même du Pays de Grasse, son ADN, et son histoire. Cette tradition ancestrale a d’ailleurs été inscrite en 2018 au Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO, reconnaissance d’un savoir-faire ancestral et inégalé dans le domaine de la parfumerie !

Voyage au Sénégal, voyage en langue française

Voyage au Sénégal, voyage en langue française

Je t’invite à rêver en ma compagnie d’un voyage au Sénégal, petit pays de 16 millions d’habitants qui communiquent en plus de 40 langues, bien que le français soit leur langue officielle. Je te présenterai deux géants de la littérature du pays, mes auteurs chouchous et t’embarquerai à la découverte d’un lieu magique : l’Île aux Coquillages. Petite introduction à la découverte de la Francophonie… Bon voyage !

Les Français sont des inventeurs

Les Français sont des inventeurs

Imagine un monde où l’avion, le jeans, le cinéma, l’aspirine, le soutien-gorge, la carte Sim, le portrait-robot, l’aquarium, la fonction caméra de ton portable ou la boîte de conserve n’existeraient pas (on dirait un poème surréaliste !)
Pas vraiment concevable, n’est-ce pas ? Et bien sans les inventeurs français, tous ces développements révolutionnaires n’auraient peut-être jamais vu le jour !
Et toi qui croyais que l’Hexagone n’était que le pays de la gastronomie, de la culture, de l’art de vivre et du Tour de France… Allons regarder tout ça d’un peu plus près !

Idiotismes et gallicismes… Qu’est-ce que c’est encore que ça !

Idiotismes et gallicismes… Qu’est-ce que c’est encore que ça !

Les idiotismes sont les spécificités intraduisibles d’une langue donnée. Ce sont aussi des phénomènes d’emprunts linguistiques : ce sont des mots, des tournures, grammaticales ou lexicales qui voyagent d’une langue à une autre. Empruntés à l’allemand, à l’anglais, à l’arabe, etc pour s’intégrer au français, je te propose d’observer ces caméléons langagiers.

La salade niçoise, c’est l’arbre qui cache la forêt de la gastronomie locale

La salade niçoise, c’est l’arbre qui cache la forêt de la gastronomie locale

Dans ton pays, on trouve peut-être au menu des restaurants un plat appelé salade niçoise. En tout cas, il me semble que cette spécialité culinaire traditionnelle de ma ville s’est répandue à travers le monde sous de multiples variantes et adaptations. Elle constitue aujourd’hui l’une des principales entrées de la gastronomie provençale et méditerranéenne, voire un repas à part entière.
Si tu aimes découvrir un pays, une région ou une ville à travers ses traditions culinaires, je te conseille de venir faire un tour à Nice. Tu y trouveras une richesse incomparable qui te prouvera que la salade niçoise, certes délicieuse, n’est que l’arbre qui cache la forêt de la gastronomie azuréenne.