Le Beaujolais Nouveau, une tradition française

En France, il existe des traditions ancestrales et d'autres, toutes récentes, qui n'en sont pas moins extrêmement populaires. C'est le cas des festivités qui ont lieu chaque année pour célébrer la naissance du "Beaujolais Nouveau"... Une bonne occasion pour toi d'en savoir plus sur la culture française et d'approfondir ton vocabulaire lié au vin.

Chaque année, le 3e jeudi du mois de novembre, on ne parle que de ça, dans les médias, dans les familles, avec ses amis ou avec ses collègues : l’arrivée sur le marché du Beaujolais Nouveau. Dès que sonne minuit, on peut enfin acheter sa bouteille de Beaujolais Nouveau.

Une occasion en or pour que tous les Français se métamorphosent, du jour au lendemain, en œnologues* expérimentés et qu’ils débattent avec passion de l’arôme* particulier qu’aurait le Beaujolais Nouveau : « Alors, tu en penses quoi, toi ? Il a un goût de groseilles, de fraises écrasées ou plutôt de bananes cette année ? »

Je suis sûre que tu pourrais acheter sous le manteau ton Beaujolais Nouveau plus tôt en novembre, mais ce serait illégal d’une part, et vraiment dommage, de l’autre… Un peu comme si tu ouvrais tes cadeaux de Noël le 21 décembre !

📌📌📌 NOTA BENE 
Tu as sans doute remarqué que certains mots sont suivis d'un astérisque* C'est pour t'indiquer les mots et expressions qui me semblent complexes ou intéressants pour toi. Je les ai réunis dans un paragraphe à la fin de l'article. 

Ils seront spécifiques au thème du jour : le vin, une tradition française, le Beaujolais Nouveau... 
Et pour t'aider à améliorer ta phonétique sur ces mots et expressions spécifiques, j'ai également fait le choix de sonoriser ce paragraphe. Ainsi, tu n'auras aucun doute sur la manière de prononcer.😉
Une petite vidéo YouTube pour l’occasion !

Le Beaujolais Nouveau, un vin primeur

Le Beaujolais Nouveau n’est pas un grand cru*. C’est un vin primeur, un petit vin qu’on va boire juste après les vendanges*, généralement dans les 2 mois qui suivent. On peut également l’appeler « Vin nouveau », « Vin jeune » ou « Vin de l’année ».

Un vin primeur, c’est le contraire d’un « Vin de garde » qui, comme son nom l’indique, est un vin qu’on va « garder » en cave pour qu‘il « se bonifie« , pour qu’il soit aussi bon que possible.

L’histoire du Beaujolais Nouveau

La tradition de célébrer le Beaujolais Nouveau a plus de 70 ans. Mais ce n’est qu’en 1985 que la date des célébrations est fixée au 3e jeudi du mois de novembre. Depuis ce jour-là, à minuit précise, on peut ENFIN commencer à vendre et à consommer ce vin.

Chaque année, il y a tout un folklore et tout un cérémonial à respecter pour célébrer dignement la naissance du Beaujolais Nouveau : le lancement solennel a lieu à Beaujeu, « La Capitale historique du Beaujolais ». C’est là qu’on va percer les premiers tonneaux* pour que le vin coule à flots, aux douze coups de minuit, lançant officiellement le début des festivités.

Alors, aux quatre coins de France, la fête bat son plein dans les bars et les restos qui proposent à leurs clients une dégustation nocturne…

On ne peut pas parler du Beaujolais Nouveau sans mentionner le Marathon du Beaujolais, un événement unique qui a lieu chaque année dans la région depuis 1995. Une manière fun et sportive de célébrer l’arrivée du nouveau vin : tu cours, tu bois, tu festoyes, tu cours, etc.
Le vainqueur ne remportera pas de coupe, ni de prix. Juste l’équivalent de son poids en bouteilles… de Beaujolais Nouveau, bien sûr !

Cette année, tu devras patienter jusqu’au 17 novembre pour découvrir le nouveau millésime* et entendre le fameux slogan Le Beaujolais Nouveau est arrivé !

La fabrication du Beaujolais Nouveau

Le Beaujolais Nouveau est produit sur toute la région beaujolaise, 11 000 hectares de vignes plantées sur 55km de long, du nord de Lyon au sud de Mâcon. Il est issu d’un cépage* unique : le Gamay noir au jus blanc, un raisin qui donne des vins légers, fruités et acidulés.

La fabrication du Beaujolais Nouveau repose sur une technique de vinification traditionnelle pour laquelle les vendanges sont faites à la main : on cueille délicatement les grappes entières avec les branchettes qui les rattachent à la vigne avant de placer le tout dans une cuve pendant 4 à 5 jours, pour la macération.

Le Beaujolais Nouveau, un événement marketing

Le succès du Beaujolais Nouveau a largement dépassé les frontières de l’Hexagone ces dernières années. On exporte aujourd’hui des bouteilles dans plus de 120 pays.
Mais c’est avec les Japonais que notre petit vin a noué des liens particulièrement forts.

Les Japonais et le Beaujolais Nouveau

Au Pays du Soleil Levant, les amoureux du Beaujolais Nouveau sont nombreux. Chaque année, la moitié de la production est exportée au Japon, à quelque 10 000 km de la France.
Pour les Japonais, comme pour les Français, c’est un événement festif, l’occasion de se retrouver entre amis.

L’engouement pour le Beaujolais Nouveau est d’autant plus étonnant que les Japonais ne sont normalement pas de grands amateurs de vin : ils en consomment en moyenne 3 litres par an et par personne, contre 50 litres en France… 😱

Une chose est sûre, c’est que le 17 novembre 2022, les Japonais seront les premiers au monde à déboucher leur bouteille de Beaujolais Nouveau, bien avant les Français : avec 8h de décalage horaire, il sera minuit et une minute, le 17 novembre, au Japon quand il sera encore 4 heures de l’après-midi, le 16, à Paris !

Comment consommer le Beaujolais Nouveau

Pour tous les vins, il existe une température idéale qui permettra de profiter au mieux de ses saveurs. Pour le Beaujolais Nouveau, ce sera autour de 12°.

Comme il s’agit d’un vin léger, il s’accordera avec de nombreux plats. Mais pour respecter son terroir, pourquoi ne pas le servir avec des spécialités de la région : du saucisson brioché en entrée, du poulet à la crème comme plat principal, un petit fromage de chèvre frais et une tarte aux pralines pour la touche sucrée !

Le saucisson brioché, à déguster avec un verre de Beaujolais Nouveau !

Petit point de vocabulaire***

📌 Des œnologues*

Un œnologue, c’est un spécialiste du vin. Il intervient à différents moments de sa fabrication pour en améliorer la qualité. L’œnologie est une science et l’œnologue a une formation d’ingénieur.

« J’ai réservé un stage d’œnologie pendant les vacances. Ça m’intéresse d’en savoir plus sur cette science… »

« Cette année, je trouve que le Beaujolais Nouveau a un arôme de banane… Qu’est-ce que tu en penses ?« 

📌 L’arôme*

L’arôme, c’est un synonyme pour le parfum, la senteur. Une des manières d’analyser un vin, c’est de le sentir. Une première impression olfactive qui est aussi liée avec le goût, bien sûr.
Bref, l’arôme d’un vin va se déterminer à la fois avec le nez et avec la bouche.

📌 Un grand cru*

« Grand cru », c’est un terme qu’on utilise quand on parle d’un vin de qualité supérieure, la Crème de la Crème des vins français.

L’usage de la mention Grand cru sur l’étiquette d’une bouteille de vin est réglementé par une législation très stricte en France.

« Pour mon anniversaire, mon père a ouvert une bouteille de Château Mouton Rothschild, un grand cru qu’il faisait vieillir dans sa cave depuis des années. On s’est régalés ! »

📌 Les vendanges*

Les vendanges (mot féminin utilisé au pluriel le plus souvent), c’est le moment où l’on va ramasser le raisin pour en faire du vin, généralement après l’été.

« Quand j’étais étudiante, je faisais chaque année les vendanges pour me faire de l’argent de poche »

📌 Le tonneau*

Le tonneau, c’est le contenant dans lequel on va stocker le vin afin de le conserver dans une cave, pour qu’il vieillisse, qu’il arrive à sa maturité.

Traditionnellement, les tonneaux de vin sont fabriqués en bois de chêne et peuvent contenir 250 litres de vin.

« Après la vendange, le vin est mis en tonneaux ».

« Je ne peux que vous recommander le Saint-Amour 2019. C’est un excellent millésime »

📌 Le millésime*

Le millésime d’un vin, c’est l’année pendant laquelle on a fait les vendanges ayant servi à sa fabrication. C’est un des critères pour estimer la qualité d’un vin. Certains millésimes pour un vin donné sont prestigieux : cette année-là, tout a contribué à la création d’un grand vin (ensoleillement, précipitations, températures…)

📌 Le cépage*

Le cépage, c’est la variété de la vigne, la plante qui donne le type de raisin à partir duquel on va fabriquer le vin.

Si le Beaujolais Nouveau est fabriqué à partir d’un seul cépage, certains vins sont obtenus suite au mélange de plusieurs cépages. C’est le cas du célèbre Château-Neuf-du-Pape pour lequel 13 cépages ont été associés.

Pour conclure

Le Beaujolais nouveau, c’est un peu le rayon de soleil du mois de novembre. C’est moins un vin qu’une occasion de se retrouver entre amis ou avec sa famille pour faire la fête.

Mais bien sûr, il ne faut pas oublier que c’est aussi un énorme événement de marketing qui, judicieusement placé après Halloween et avant Noël, rapporte chaque année des profits colossaux…

Offre-moi un café sur BuyMeACoffee

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *