Quelques trucs & astuces pour enrichir ton vocabulaire français

Ce n'est pas toujours simple de mémoriser du nouveau vocabulaire quand on apprend le français. Et pourtant, c'est tellement important... Dans cet article, je vais te suggérer différents trucs et astuces qui vont t'aider à comprendre les nouveaux mots que tu rencontres et à les fixer dans ta mémoire.

Chacun a sa technique personnelle pour apprendre de nouveaux mots, pour les mémoriser sur le long terme et être capable de les utiliser ensuite avec aisance dans une conversation.

Es-tu plutôt du genre stratège, à chercher des manières de systématiser ton apprentissage ? Est-ce que tu privilégies la technique papier-crayon, faisant des listes de vocabulaire, avec la traduction dans ta langue ou une explication du mot en français, le tout en utilisant des couleurs ou en surlignant ?

Ou bien trouves-tu plus efficace d’entrer tes dernières trouvailles de vocabulaire sur des plateformes comme EDMODO, QUIZLET ou MEMRISE ?

À moins que tu ne préfères profiter des listes créées sur ces plateformes par des enseignants de français ou par d’autres étudiants ?

Je ne pense pas qu’il y ait juste UNE manière d’apprendre de nouveaux mots dans une langue étrangère. LA meilleure manière d’apprendre, à mon sens, ce sera celle qui fonctionne le mieux pour toi. Voilà un petit secret pour avoir du succès quand on se lance dans cette aventure qu’est l’apprentissage d’une nouvelle langue.

Créer des ponts entre sa langue maternelle et la langue qu’on apprend

J’ai remarqué que ce qui fonctionne bien pour moi, ce qui me permet d’apprendre de manière plus efficace et de mieux mémoriser le nouveau lexique, c’est de faire des parallèles entre ma langue, le français, et la langue que j’apprends (en ce moment, c’est l’espagnol). Et il y a 2 types de parallèles : ce qui est similaire et ce qui est différent.

Les faux-amis

Quand on apprend une langue, il peut être intéressant de s’intéresser aux faux-amis, ces mots qui ressemblent ou sont identiques à des mots existant dans ta propre langue, mais dont le sens est parfois complètement différent. Moi, ça me surprend, ça m’amuse, ça me fait réfléchir… Et voilà, c’est gagné : surprise, amusement, réflexion, 3 étapes dans la mémorisation des mots.

Voici quelques faux-amis que je trouve tout particulièrement croustillants :

Des faux-amis entre le français et l’espagnol (Falsos amigos ! )
Elle est enceinte <----> Ella està embarazada
Elle est embarrassée <----> Ella està incomoda

Je suis enrhumée <----> Estoy constipada
Je suis constipée <----> Estoy estrenido

Je ne veux pas me disputer <----> No quiero discutir 
Je discute avec elle <----> Hablo con ella            
Des faux-amis entre le français et l’allemand (Fascher Freund)
Des vêtements décontractés <----> Saloppe Kleidung
C'est une vraie salope <----> Sie ist eine echte Schlampe

J'ai acheté des meringues <----> Ich habe Baiser gekauft
Bons baisers de Nice <----> Küsse aus Nizza

Elle a une jolie figure <----> Sie hat ein schönes Gesicht
Elle a une jolie silhouette <----> Sie hat eine schöne Figur
Des faux-amis entre le français et l’anglais (False friends)
C'est un garçon sensible <----> He is a sensitive boy
C'est une décision sensée <----> This is a sensible decision

Il a exigé le silence <----> He demanded silence
Elle a demandé l'addition <----> She asked for the bill

Il est complètement fou <----> He is a complete lunatic
Ma soeur est lunatique <----> My sister is whimsical

Les expressions idiomatiques

Découvrir des expressions idiomatiques dans une langue étrangère est un de mes grands plaisirs, une source d’amusement et d’étonnement à chaque fois renouvelés. Qu’elles soient proches ou éloignées du français, je trouve les expressions idiomatiques fascinantes :

Par exemple, comment expliquer que l’expression un peu bizarre de marché aux puces se traduise mot pour mot en anglais (flea market), allemand (Flohmarkt), italien (mercato delle pulci), espagnol ou portugais (mercado de pulgas) ?

Voici un petit choix personnel d’expressions idiomatiques françaises qui se traduisent de la même manière en anglais :

  • il était fier comme un coq <—-> he was proud as a peacock
  • c’est un cercle vicieux <—-> it’s a vicious circle
  • je l’ai vue en chair et en os <—-> I saw her in the flesh
  • à couteaux tirés <—-> at daggers drawn

Voici un petit choix personnel d’expressions idiomatiques françaises qui se traduisent différemment en anglais :

  • Passer de la pommade <—-> to butter someone up
  • vendre la mèche <—-> to spill the bean
  • filer à l’anglaise <—-> to take french leave
  • avoir un chat dans la gorge <—-> to have a frog in the throat

Repérer des éléments récurrents dans la langue française

Voici d’autres manières efficaces d’acquérir du vocabulaire : il te suffit de développer les réflexes suivants :

Les mots avec un accent circonflexe

Bon, il ne s’agit pas là d’une règle qui marche à 100%, mais très souvent, quand un mot français a un accent circonflexe, il y a des chances qu’il ressemble à un mot existant dans ta langue maternelle (si tu parles dans une langue d’origine latine). Mais dans les autres langues latines, on va rajouter un /s/ au mot français. En effet, l’accent circonflexe est la marque en français moderne d’un /s/ qui existait en latin et a depuis disparu. Voici quelques exemples :

  • La forêt : en anglais forest, en allemand Forst, en italien foresta, en portugais floresta
  • une île : en anglais isle, island, en allemand Insel, en italien isola, en espagnol isla, en portugais ilha
  • une bête : en anglais beast, en allemand Biest, en italien et espagnol bestia, en portugais besta
  • un château : en anglais castle, en espagnol castillo, en italien castello, en portugais castelo
  • une fête : en anglais feast, en allemand Feste, en italien et en portugais festa, en espagnol fiesta
  • une côte : en anglais coast, en allemand Küste, en italien, en portugais et en espagnol costa

Et maintenant, on coupe !

Est-ce que tu es du genre à paniquer et à chercher dans un dictionnaire dès que tu rencontres un nouveau mot ? Si oui, je te propose de passer par une phase de transition : bien sûr, il est important d’essayer de comprendre le mot dans son contexte, mais il peut aussi être très utile de couper préfixe et suffixe pour retrouver le ‘coeur‘ du mot.

Observe les mots suivants. Ils peuvent sembler complexes à première vue, mais tu pourras les comprendre sans problème si tu suis la technique que je te propose :

  • l’embellissement de la ville : tu coupes le préfixe em- et le suffixe -issement. Qu’est-ce qu’il reste : l’adjectif bell (bel-belle-beau-beaux). L’embellissement de la ville, ce sont donc tous les travaux entrepris, les arbres et les fleurs qu’on a plantés pour que la ville devienne plus belle. Facile, non ?
  • une crème rajeunissante : tu coupes le préfixe ra- et le suffixe -issante et tu trouves le ‘coeur‘ du vocabulaire : l’adjectif jeune. Une crème rajeunissante, c’est une crème miracle : quand on l’utilise, les rides, les taches, les poches sous les yeux s’effaceront comme par magie et on retrouvera le visage de ses 20 ans…
  • l’imprévisibilité de ses décisions : tu coupes le préfixe négatif imp- et le suffixe -ibilité et tu trouves l’adjectif prévisible. Et tu peux même couper encore car tu verras que dans cet adjectif se cache un verbe : le verbe prévoir. L’imprévisibilité de ses décisions, ça signifie que je ne peux pas prévoir comment cette personne va réagir : ses décisions ne sont pas prévisibles.

Certains verbes du 2e groupe basés sur un adjectif

Les Français utilisent l’expression 2e groupe pour parler des verbes réguliers avec le suffixe -ir. Finir est par exemple un verbe du 2e groupe. Dans cette catégorie de verbes, certains sont basés sur des adjectifs de couleurs et ils vont impliquer une idée de transformation : ils signifient rendre ou devenir + adjectif.

Tel est le cas des verbes suivants : jaunir, rougir, blondir, brunir, bleuir, pâlir, verdir, noircir, blanchir…

Par exemple

  • Les feuilles des arbres jaunissent en automne : les feuilles des arbres deviennent jaunes.
  • Ta remarque l’a fait rougir : ta remarque l’a rendu rouge dans le visage, rouge d’embarras.

Certains autres verbes sont basés sur un autre type d’adjectif : vieillir (vieux, vieille), grossir (gros, grosse), grandir (grand), ralentir (lent), anoblir (noble), assouplir (souple), durcir (dur), enrichir (riche), enlaidir (laid), raccourcir (court), rafraîchir (frais, fraîche)…

Par exemple

  • Il a beaucoup grossi : il est devenu gros.
  • La pratique du yoga l’a assouplie : faire du yoga l’a rendu plus souple.

Voilà quelques petites pistes de réflexion pour t’aider à apprivoiser le vocabulaire français. Mais le plus important quand on veut progresser dans une langue étrangère, c’est de pratiquer, pratiquer, pratiquer…

Ce n’est que de cette manière que tu parviendras à fixer les nouveaux mots dans ta mémoire pour toujours : pratique, écris-les, utilise-les quand tu parles, chante-les, illustre-les dans un dessin… Et n’oublie pas qu’il n’y a pas de mauvaise technique, mais que la meilleure façon de mémoriser sera celle qui fonctionnera pour toi !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.