Le gérondif : une forme verbale super-géniale !

Parfois, quand ils enseignent le français, les profs sadiques forcent leurs pauvres étudiants à travailler sur des trucs complètement inutiles que les Français eux-mêmes n’utilisent pas dans la vraie vie. C’est pourquoi dans cet article, je vais me concentrer sur un point de langue que je trouve méga-super-vachement important : le gérondif.

1 leçon de grammaire, 3 ou 4 niveaux de langue

Le gérondif, c’est tout d’abord une leçon de grammaire : on travaille sur une forme verbale, donc la leçon qu’on va aborder, c’est une leçon qui touche à la conjugaison des verbes.

Deuxièmement, travailler sur le gérondif va permettre de surfer sur différents niveaux de langue :

Ainsi, les Français utiliseront parfois le gérondif pour s’exprimer, à l’écrit ou à l’oral, dans une langue soutenue, précieuse, trèèèèèès formelle

Exemple en français soutenu

Auriez-vous l’obligeance de bien vouloir répondre à mes préoccupations en vous gardant du moindre commentaire ?

Les Français auront également recours au gérondif quand ils parlent dans un registre de langue courant, standard (c’est à dire grammaticalement correct à l’écrit et néanmoins utilisé à l’oral)

Exemple en français standard

Est-ce que vous ne pourriez pas juste m’aider en évitant de faire des commentaires ?

On peut également utiliser sans problème le gérondif quand on parle dans un français familier, ou même vulgaire… Je ne te mettrais pas d’exemple de registre vulgaire, j’ai reçu une bonne éducation, moi ! Mais ce ne serait pas très difficile de transformer la phrase ci-dessous, de passer d’un registre familier à un registre vulgaire en la saupoudrant du Mot Secret

QUOI ? Tu ne connais pas le Mot Secret ? Mais ça ne va pas du tout, ça ! Il faut ab-so-lu-ment remédier à cet oubli !

Va donc jeter un œil à la vidéo que mon ami Christian a postée sur Learn French Fun, notre chaîne YouTube… Tu comprendras bien vite ce qu’est le Mot Secret, un élément essentiel pour passer d’un registre de langue familier à un niveau vulgaire

Bien sûr, loin de moi l’idée de t’encourager à utiliser des gros mots quand tu parles français… Mais juste qu’il s’agit d’un mot incontournable, utilisé à toutes les sauces par les Français qui, souvent, se moquent bien de savoir s’il est judicieux d’employer ce terme vulgaire.

Le Mot Secret existe et il est bien pratique pour exprimer tout plein de sentiments divers et variés : l’admiration, la colère, l’étonnement, la lassitude, l’énervement…

Exemple en français familier, donc !

Tu pourrais pas me filer un coup de main en m’épargnant tes commentaires pourris ?

3 ou 4 niveaux de langue pour une seule forme verbale, c’est un investissement rentable, ça, non ?!

La formation du gérondif

Commençons par faire le point sur la formation du gérondif. La bonne nouvelle du jour, c’est que le gérondif est une forme verbale très régulière. C’est suffisamment rare que la langue française soit (assez) régulière pour être mentionné ici, je trouve !

Le gérondif est toujours précédé de la préposition en. Il est basé sur le présent, plus exactement sur la 2e personne pluriel, c’est-à-dire la personne nous du présent

Bon, ce qui est moins drôle, c’est que la conjugaison du présent, c’est un peu la galère… Heu, c’est pas facile-facile... Mais quand on maîtrise la conjugaison du présent, conjuguer le gérondif sera un jeu d’enfant.

Le gérondif, c'est à la fois de la grammaire, de la conjugaison, des niveaux de langue, l'expression de diverses idées, le tout emballé dans une forme simple et (presque) régulière. Ça vaut le coup, non ?!

Observe les 2 exemples ci-dessous

  • prendre présent => nous prenons => au gérondif : en prenant
  • boire présent => nous buvons => au gérondif : en buvant

Et voici d’autres exemples de verbes au gérondif

en commençant, en mangeant, en se plaignant, en faisant…

Tu as peut-être remarqué des bizarreries dans le gérondif des verbes que j’ai choisis ci-dessus. Des bizarreries, d’accord, mais pas des exceptions, parce que ces 4 verbes commencer, manger, se plaindre et faire sont tous strictement basés sur le nous du présent.

Ils sont donc absolument réguliers, c’est la forme nous du présent qui est bizarre ici… Bizarre, galère, pénible, le présent… Ça, on en a déjà parlé !

Je t’explique :

  • commencer au présent => nous commençons ; au gérondif : en commençant
  • manger au présent => nous mangeons ; au gérondif : en mangeant
  • se plaindre au présent => nous nous plaignons ; au  gérondif : en se plaignant
  • faire au présent => nous faisons ; au  gérondif : en faisant

Pour le verbe faire, il ne s’agit pas d’une bizarrerie de construction, mais d’une bizarrerie de prononciation. En effet, le /ai/ du gérondif en faisant n’est pas prononcé comme le mot lait, il est prononcé comme dans le mot bleu.

Juste 3 “vraies” exceptions pour former le gérondif 

Donc, la vie est belle, non ? Souviens-toi qu’il y a seulement 3vraiesexceptions dans la formation du gérondif. Les voici :

  • être au gérondif en étant
  • avoir au gérondif en ayant
  • savoir au gérondif en sachant

1 forme verbale, 5 idées différentes

Autre excellente raison de se lancer à la découverte des secrets du gérondif, c’est que cette forme verbale va permettre d’enrichir son français de manière phénoménale parce que, grâce à elle, on va pouvoir exprimer 5 idées différentes.

Les 5 utilisations du gérondif 

Le gérondif peut exprimer différentes idées :

la simultanéité – la manière – la cause – la condition – l’opposition

1. la simultanéité

La simultanéité, ça veut dire que la personne fait 2 choses en même temps. On dit que 2 actions sont simultanées quand elles se déroulent au même moment.

Exemples de verbes au gérondif qui expriment la simultanéité

Paul fait la vaisselle en écoutant la radio. => Il fait la vaisselle et, en même temps, il écoute la radio… 

Il téléphone en conduisant, c’est dangereux ! => Il téléphone et, en même temps, il conduit…

Attention & Nota bene

ATTENTION : Il existe une condition pour pouvoir utiliser le gérondif : il faut absolument que les sujets des 2 propositions soient les mêmes, sinon il ne sera pas possible d’utiliser le gérondif

Dans les 2 exemples que je t’ai donnés précédemment, on parle de la même personne, on parle de Paul

Mais fais attention : dans l’exemple ci-dessous, je ne pourrais pas transformer le verbe écouter au gérondif :

Paul fait la vaisselle PENDANT QUE Nathalie écoute la radio.

Cette nécessité d’avoir le même sujet pour les 2 propositions, tu vas la retrouver pour toutes les autres idées du gérondif. 

NOTA BENE : on peut choisir quelle partie de la phrase on met en 1re position. Tu peux inverser la position des éléments de la phrase, c’est ton choix. Tout va dépendre de ce que tu veux mettre en lumière, de ce sur quoi tu veux insister :

En te réveillant tôt, tu pourras voir le lever du soleil. => Tu pourras voir le lever du soleil en te réveillant tôt.

2. la manière

Exprimer la manière, c’est répondre à la question Comment. Exemples de verbes au gérondif qui expriment la manière

Exemples de verbes au gérondif qui expriment la manière

Il m’a annoncé la mort de son poisson rouge en pleurant => Comment est-ce qu’il m’a annoncé la mort de son poisson rouge ? Et bien comme ça, de cette manière, avec des larmes, en pleurant

Il marche en boitant. => Comment marche-t-il ? Et bien il marche comme ça, de cette manière, en boitant.

3. La cause

Exprimer la cause, c’est répondre à la question Pourquoi. Le gérondif va donc remplacer une proposition qui commence par Parce que.

Exemples de verbes au gérondif qui expriment la cause

Je me suis dépêchée en pensant qu’il allait pleuvoir. => Pourquoi est-ce que je me suis dépêchée ? Parce que je pensais qu’il allait pleuvoir.

Il s’est étouffé en mangeant trop vite. => Pourquoi est-ce qu’il s’est étouffé ? Parce qu’il a mangé trop vite. 

Dans cet exemple, on peut hésiter : qu’est-ce que tu en penses, toi ? 

Est-ce que le gérondif en mangeant trop vite exprime la cause ou la manière ? Est-ce que ça répond à la question Pourquoi ou Comment ?

Pourquoi est-ce qu’il s’est étouffé ? => Parce qu’il a mangé trop vite ?

Comment est-ce qu’il s’est étouffé ? => De cette manière, comme ça, en mangeant trop vite ?…

Les 2 sens sont parfois assez proches et il arrive qu’on ne puisse pas distinguer la différence d’idée entre cause et manière, entre Pourquoi et Comment…

4. La condition

Pour exprimer la condition, on a plusieurs alternatives : on peut certes utiliser le gérondif, mais on peut aussi utiliser une phrase avec si, au cas où, dans la mesure où

Exemples de verbes au gérondif qui expriment la condition

Tu arriveras à l’heure en prenant un taxi

  • Si tu prends un taxi, tu seras ponctuel, sinon, tant pis ! 
  • Au cas où tu prendrais un taxi, tu serais à l’heure.
  • Dans la mesure où tu prends un taxi, tu arriveras à l’heure.

C’est en étudiant régulièrement que tu progresseras.

Étudier régulièrement, c’est la condition pour progresser. Sans études régulière, pas de progrès !

5. L’opposition

Pour exprimer l’opposition, on a plusieurs alternatives : on peut certes utiliser le gérondif, mais on peut aussi le remplacer avec bien que (+subjonctif), même si, pourtant, cependant, néanmoins, mais…

Exemples de verbes au gérondif qui expriment l’opposition

Luc restait mince tout en mangeant comme quatre

Dans cet exemple, j’ai rajouté le petit mot tout devant le verbe au gérondif. Ce n’est pas obligatoire, je pourrais aussi dire…

Luc restait mince en mangeant comme quatre

Le mot tout va juste venir renforcer l’idée d’opposition : ce n’est pas logique de manger beaucoup et de ne pas grossir. Il m’énerve, ce Luc… Moi, je regarde un gâteau au chocolat et je prends 300 grammes

Dans cet exemple, on peut remplacer le gérondif par même si ou bien que, etc…  

  • Même s’il mangeait comme quatre, il restait mince 
  • Bien qu’il mange comme quatre, il restait mince 
  • Il restait mince, pourtant, il mangeait comme quatre…

Tout en étant un étudiant assidu, il ne fait pas de progrès 

  • Même s’il est un étudiant assidu, il ne fait pas de progrès.
  • Bien qu’il soit un étudiant assidu, il ne fait pas de progrès. 

C’est un étudiant assidu, mais il ne fait pas de progrès.

5 idées différentes pour une seule forme verbale, c’est un investissement rentable, ça, non ?!

Pour résumer  

Le gérondif, c’est une forme qui est toute simple à construire, régulière dans 99,99% des cas, qui permet de surfer sur tous les niveaux de langue et d’exprimer 5 idées différentes. 

Moi, j’appelle ça un bon plan !

Ça vaut vraiment la peine d’enseigner le gérondif aux étudiants de français quand on est professeur…

Et ça vaut vraiment le coup de bosser un peu pour maîtriser le gérondif quand on est apprenant de la belle langue française

Et c’est pourquoi j’ai consacré une vidéo YouTube à cette forme que j’aime bien, le gérondif. En téléchargeant le Petit PDF Bonus, tu trouveras des exercices et leur correction

À bientôt pour d’autres bons plans !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.