Les charmes et les mystères du subjonctif : Saison 1, Épisode 1

Et bien non ! On ne peut pas faire l'impasse sur le subjonctif ! Cette forme verbale est omniprésente en français et même les bébés (français) l'utilisent dès leur plus jeune âge. Alors, il est temps de t'y mettre, non ?!

Je ne sais pas si toi aussi, tu es victime de la fièvre des séries, mais j’ai décidé de me mettre à la page et d’utiliser le vocabulaire qui convient. 

Donc on est partis pour la Saison 1 du subjonctif ! Si tu es sage, tu auras droit à l’Épisode 2 et peut-être plus encore, on verra…

Parmi mes étudiants, je dirais qu’il y a deux clans qui s’opposent quand on en vient à étudier le subjonctif : d’un côté, on trouve les passionnés, ceux qui vouent au subjonctif une fascination sans borne, qui sont fiers comme des paons quand ils parviennent à reconnaître dans un texte les verbes conjugués au subjonctif ou quand ils réussissent à utiliser cette forme verbale à bon escient et correctement.

Et d’un autre côté, il y a les réfractaires : ils sont aussi passionnés que les premiers, mais leur but ultime est de résister de toutes leurs forces, de recourir à mille ruses et stratégies pour éviter d’utiliser le subjonctif.

Et dans mon expérience, ce clivage se retrouve même chez les enseignants de français : certains redoutent cette leçon qu’ils considèrent comme une immense montagne à gravir, non seulement pour eux, mais aussi pour leurs apprenants. D’autres adorent toutes les activités rigolotes qu’on peut concevoir autour de ce point de langue et réussissent à embarquer leurs étudiants dans cette aventure ! 
Bon, mon but aujourd’hui sera de te prouver qu’on ne peut pas vivre, en français, en faisant l’impasse sur le subjonctif… Et cet axiome ‘On ne peut pas vivre sans subjonctif’  concerne tout le monde, qu’on soit apprenant ou enseignant de français.

Foule de manifestants qui défilent, poings levés. Sont-ils des partisans enflammés ou de farouches opposants au subjonctif, seule l'histoire nous le dira !

Je te rappelle aussi que pour approfondir l’apprentissage de la conjugaison, Chez Prisc & Chris, on t’a préparé un outil indispensable : Les 50 verbes les plus utilisés par les Français, avec des explications, une aide à la prononciation, le tout complété par 1000 phrases d’exemples et 1000 phrases d’exercices.

Le subjonctif, qu’est-ce que c’est ?

Le subjonctif est un mode, c’est-à-dire une catégorie dans laquelle on trouve des temps. Il y a d’autres modes en français, comme l’indicatif (dans lequel les temps sont le présent, le futur, le passé composé, l’imparfait, le plus-que-parfait, etc), le conditionnel (présent et passé), l’infinitif (présent ou passé)…

Quand on analyse une forme verbale dans une phrase, on observe d’abord quel est son mode, puis à quel temps le verbe est exprimé. 

Par exemple, dans la phrase Je suis contente que tu sois venu me voir, le premier verbe suis est au mode indicatif et au temps présent. Le deuxième verbe sois venu est au mode subjonctif et au temps passé.

Pourquoi il ne faut pas avoir peur du subjonctif ?

Je pourrais te donner plusieurs raisons : tout d’abord, il s’agit d’une forme omniprésente dans la langue française, une forme que l’on va trouver quel que soit le registre de langue. Comme je suis un peu zinzin, j’ai fait des ‘tests’ quand mes enfants étaient petits pour voir à quel moment de leur développement langagier le subjonctif apparaissait dans leurs bouches… Oui, bon, zinzin, je te dis !

Oui, je sais, c’est un peu bizarre, mais les profs de français ont une relation très particulière à leur langue et se passionnent pour des trucs qui sembleraient franchement ridicules au commun des mortels :))

Bref, je peux affirmer que le subjonctif est maîtrisé par les enfants français dès leur plus jeune âge. Peut-être pas en même temps que papa ou maman, mais pas loin derrière !

Je voudrais aussi souligner que le subjonctif n’est pas si difficile que ça à former : il y a seulement 10 exceptions, pas la mort, ça ! 

De plus, les formes régulières du subjonctif sont basées sur un temps qu’on apprend/enseigne au niveau A1, à savoir le présent. Et certaines des situations d’utilisation sont également extrêmement courantes

Juste pour être un peu provocatrice, (ce qui est ma seconde nature !), je peux aussi te dire que tu as beaucoup de chance si tu apprends ou si tu enseignes le français : imagine un peu… Tu pourrais te retrouver d’un coup de baguette magique maléfique dans la peau d’un étudiant ou d’un prof d’espagnol ou de portugais…

Et là, il faudrait également que tu affrontes plusieurs formes pour exprimer le subjonctif imparfait, plus-que-parfait ou futur… Quelle horreur ! 

Alors imagine un peu la chance que tu as : pas de subjonctif futur en français. Quant à l’imparfait ou au plus-que-parfait du subjonctif, ils existent certes, mais seulement dans un registre de langue hyper soutenu, précieux, archaïque, méga littéraire. 

Oublie

On en restera à deux petits temps charmants : le présent et le passé du subjonctif. Tu es soulagée, non ? Nulle raison d’avoir peur, donc.

Comment former le subjonctif des verbes réguliers

Tout d’abord, la vie est belle, les finales du subjonctif sont toujours les mêmes (sauf pour être et avoir). Les voici : -E ; -ES ; -E ; -IONS ; -IEZ ; -ENT. 

Ensuite, pour former le subjonctif présent, on part donc du présent de l’indicatif, un temps enseigné dès les petits niveaux quand on apprend le français. 

Un peu de concentration maintenant : 

  1. On va utiliser la forme ils du présent pour former 4 personnes au subjonctif : je ; tu ; il ; ils.
  2. On va utiliser la forme nous du présent pour former 2 personnes au subjonctif : nous et vous.

Petit exemple avec le verbe boire. Le verbe boire est régulier au subjonctif. 

  1. Je pars du présent ils boivent pour trouver la base du subjonctif pour les personnes je ; tu ; il ; ils.
  2. Je pars du présent nous buvons pour trouver la base du subjonctif pour les personnes nous et vous.

Il te suffit d’ajouter les finales à la base et Abracadabra… Tu obtiens le subjonctif !

Ça donne ceci : 

  • je boivE
  • tu boivES
  • il boivE
    • nous buvIONS
    • vous buvIEZ
  • ils boivENT

Voici les 10 verbes irréguliers au subjonctif

Les tableau des 10 verbes qui sont irréguliers au subjonctif, en français. 10, ce n'est pas beaucoup. Il suffit de les apprendre. Tous les autres verbes sont réguliers : il y a une méthode pour les former.

Fais quand même attention à la prononciation du verbe avoir qui est différente de celle du verbe aller (et aussi des verbes valoir et falloir). A côté de la première personne, je t’ai mis la transcription phonétique : . 

Toutes les personnes du verbe avoir au subjonctif se prononcent sur la même base : [ε], comme dans le mot lait [lε].
En revanche,toutes les personnes du verbe aller au subjonctif se prononcent sur la base de [a] (même chose pour les verbes valoir et falloir).

Subjonctif présent et subjonctif passé

La conjugaison du subjonctif passé est simplissime : c’est comme pour le passé composé, mais les auxiliaires être et avoir sont au subjonctif au lieu d’être au présent

Par exemple au passé composé :

  • Ils ne sont pas allés au cinéma.
  • Je me suis levée tard.
  • Vous avez pris le tram ?

Et maintenant au subjonctif passé

  • C’est bien qu’ils ne soient pas allés au cinéma.
  • C’est dommage que je me sois levée tard.
  • Est-il vrai que vous ayez pris le tram ?

Bon alors, à quel clan est-ce que TU appartiens ? Tu aimes ou tu détestes le subjonctif ? 

Et qu’est-ce que tu en penses ?… Penses-tu que ça vaille la peine que je fasse l’Épisode 2 de la Saison 1 sur le subjonctif pour qu’on voie ensemble les utilisations de ce fameux mode ?

Je suis une championne, j’ai réussi à caser 3 subjonctifs dans la même phrase

Dis-moi dans les commentaires si ça te branche pour que je continue sur ma Série subjonctive :))

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.